Accueil > 05. ACTUALITÉS PYRÉNÉENNES & AGENDA > Carnet - nominations > DISPARITION DU BOTANISTE PEDRO MONTSERRAT

DISPARITION DU BOTANISTE PEDRO MONTSERRAT

JPEG - 45.9 ko
Professeur Pedro Montserrat

Les Pyrénées viennent de perdre le doyen de leurs botanistes, Pedro Montserrat, qui est décédé ce samedi 4 février à l’âge de 98 ans. Certains de nos lecteurs l’ont peut-être connu, il est resté un botaniste très actif après sa retraite.
 
Ses études l’ont amené à publier une thèse sur la Flore de la Cordillère littorale catalane, à la suite de quoi il a poursuivi ses explorations botaniques en particulier dans les Pyrénées, contribuant à améliorer la connaissance de leur flore. Parmi les plantes nouvelles qu’il a décrites, citons Lathyrus vivantii, une gesse dédiée à son ami botaniste Jean Vivant. Cette dénomination, amabilité entre botanistes, faisant suite à la description d’une gentiane endémique des Pyrénées centrales espagnoles par ce même Jean Vivant sous le nom de Gentiana montserratii en l’honneur du professeur Montserrat.
Il s’est aussi intéressé à l’écologie des pâturages et a établi des cartes de végétation : son œuvre est immense, le nombre de ses travaux se monte à plus de 500 articles. Cofondateur de l’Institut Pyrénéen d’Ecologie-CSIC de Jaca, il a participé à l’écriture de Flora Iberica, une flore d’Espagne qui comptera à terme 21 tomes. Plus récemment, Pedro Montserrat a encore cosigné un livre sur les rosiers sauvages de l’Aragon.
Son herbier (Herbario JACA), comptant plus de 300 000 exicata d’Espagne et d’Europe est aussi l’un des plus importants des herbiers ibériques.
 
Pedro Montserrat a été inhumé ce matin à l’église de Santiago de Jaca. Avec sa disparition, c’est un grand vide qui s’est produit dans le monde de la botanique.
 

Mis en ligne lundi 6 février 2017






Moteur de recherche d'articles »

S'abonner!

Pour en savoir plus, cliquez ici »

Espace abonnés


Pour accéder à l'espace abonnés,