Accueil > 07. LIBRAIRIE & VIDÉOTHÈQUE > Vient de paraître > LE PYRÉNÉISME AUX PYRÉNÉES CENTRALES MAURICE GOURDON 1847-1941 Jean (...)

LE PYRÉNÉISME AUX PYRÉNÉES CENTRALES
MAURICE GOURDON 1847-1941
Jean Ritter


Maurice Gourdon a exploré les montagnes de Luchon, du val d’Aran, des Encantats, d’Andorre, des vaux de Cardos et de Ferrère jusqu’au Montcalm et à la Piqua d’Estats, massifs encore si peu connus aujourd’hui, réalisant un grand nombre de premières et pénétrant des régions totalement ignorées. Nous sommes dans la deuxième moitié du XIXe siècle et Gourdon est le contemporain de Russell, son ami.

Nantais d’origine, il est venu s’installer à Luchon en 1871 et n’est revenu à Nantes que lorsque l’âge lui a interdit les grandes ascensions.

Sa spécificité est de s’être entièrement adonné à la montagne et de n’avoir exercé aucune activité professionnelle mais, bien plus, elle est d’être un montagnard infatigable en même temps qu’un naturaliste attentif à la géologie, à la paléontologie, l’archéologie etc. Il a fait des découvertes toujours d’actualité dans ces différents domaines. Il photographie (nous sommes au début de cet art) et surtout il dessine merveilleusement à la plume. L’étendue de sa vie et son caractère ouvert le mettent en relation pendant un siècle avec les acteurs principaux de la montagne de Charles Packe à Raymond d’Espouy.

Il nous a laissé une autobiographie pyrénéiste publiée pour la première fois dans ce livre et de magnifiques dessins, certains très grands, ici reproduits avec soin. Ce sont des panoramas de haute montagne pour la plupart.

Jean Ritter le situe dans son époque et parmi ses relations avec les autres pyrénéistes, à Luchon et avec ses guides. Il s’est appliqué à rapprocher le texte des documents qu’il a laissés en privilégiant tous ceux qui témoignent de lieux transformés ou de sites disparus. Il a lui-même parcouru tous les 3000 des Pyrénées, à trois ou quatre exceptions secondaires près, et tous les lieux visités par Maurice Gourdon.

Enfin il a entièrement composé ce livre publié à compte d’auteur, et sa maquette pour lui communiquer autant que possible l’atmosphère de son temps et pour rendre à Maurice Gourdon, l’un des membres de la Pléiade pyrénéiste distinguée par Henri Beraldi, le retentissement dont l’ont privé sa modestie, sa disparition en plein milieu de la guerre 1939-1945 et l’absence de proches pour perpétuer sa mémoire.

Trois index permettent une consultation aisée.

JPEG - 283.5 ko
Montagnes de France vues du Ceil de la Baque.
Dessin à la plume de Maurice Gourdon, 1897,
format 0,375x0,91 m
(Château de Valmirande, cliché Didier Sorbé).

Cet ouvrage a été tiré à 450 exemplaires dont 330 sur papier Centaure naturel 115 g/m2 et à 120 exemplaires numérotés sur papier Gaddapat crème 135 g/m2
Paru en octobre 2008, format in-4°, 28X19 cm, de 424 pages, avec 35 grands dessins à la plume reproduits à pleine page et plus de 150 dessins ou photographies, toutes illustrations provenant de Gourdon lui-même.

Quelques exemplaires sont toujours disponibles, pour commander :

PDF - 47.7 ko
Bon de commande 2015

Mis en ligne le mercredi 8 octobre 2008.






Moteur de recherche d'articles »

S'abonner!

Pour en savoir plus, cliquez ici »