Accueil > ACTUALITÉS PYRÉNÉENNES & AGENDA > Montagne

Montagne

LES TROIS MILLE ARAGONAIS REBAPTISÉS


Le Bulletin officiel du 25 septembre 2020 du Gouvernement autonome d’Aragon a donné une existence légale à la très controversée « liste Soro » des sommets de 3000 mètres aragonais. (1) Les nouveaux toponymes entrent donc dans la nomenclature géographique d’Aragon ; toute carte ou tout ouvrage publié devra désormais se référer à ceux édictés par la « liste Soro ». Cette réécriture éradique d’un trait l’histoire de la conquête des sommets au nom d’une pseudo-conservation d’idiomes locaux établis de manière peu transparente par une commission qui n’a pas communiqué ses travaux et ses sources malgré les demandes répétées de ses détracteurs. Ainsi, les nombreux opposants à cette « liste Soro » estiment à juste titre que les noms proposés par la commission ne sont étayés d’aucune justification documentaire antérieure à celles qui ont prévalu à l’usage de leur nom actuel, que les montagnards pyrénéens ont toujours connus et consacrés à la suite de la découverte des massifs par les pionniers.
Désormais, les noms des pyrénéistes français qui ont tant fait pour la connaissance et la découverte de l’Aragon se trouvent éliminés de la cartographie officielle. Pour quelques rares exceptions, leurs noms sont conservés en tant que toponymes secondaires.
On imagine sans peine le tollé que provoquerait dans les Alpes le fait de rebaptiser les nombreux sommets portant le nom d’alpinistes étrangers : Young, Mummery, Whymper, Walker, par exemple. Aux Pyrénées aragonaises, l’histoire de la conquête des sommets comme la mémoire de leurs vainqueurs n’ont visiblement que peu d’importance quand la politique s’empare de la toponymie à des fins idéologiques.

(1) Lire l’article de Robert Aymard : « Toponymie aragonaise : une liste de trop », dans Pyrénées numéro 272.

JPEG - 232.5 ko
Adieu pic Russell ; bonjour Tuca del cap de la vall

JOLHA ROC REND HOMMAGE A JEAN ET PIERRE RAVIER


JPEG - 643.5 ko
photo G. Raynaud

En septembre 2019, Bastien Lardat et Jordi Noguère enchaînaient trois grandes voies d’escalade en trois jours.
Il s’agissait dans leur esprit de rendre hommage à ces grands montagnards que sont Pierre et Jean Ravier en gravissant successivement dans la même course : la face Nord de la Tour du Marboré à Gavarnie, le dièdre jaune au Vignemale, et le pilier de l’Embarradère à l’Ossau, trois escalades majeures ouvertes par les jumeaux dans les années 1960. Après cette performance, ils sont allés rencontrer leurs aînés à Bordeaux.
Une petite équipe de tournage comprenant deux cameramen, deux personnes à la logistique et un guide de haute montagne les accompagnait, et un film de vingt-six minutes, réalisé par Pierre Pili et Pierre Meyer relate à la fois l’exploit de réaliser ces trois grandes courses en trois jours, et rend hommage à ceux qui les avaient ouvertes, soixante ans auparavant.
La présentation de ce court métrage, intitulé Jolha-Roc, a eu lieu le 5 septembre 2020 à Cauterets en présence des frères Ravier et avec grand succès.

Le film est désormais visible sur internet

Également visible, le film de Maryse Bergonzat : Les frères Ravier, l’aventure pyrénéenne

JPEG - 813.6 ko
Jean et Pierre Ravier en tournage à Ansabère avec René Dreuil, photo M. Chambert

LE PIC CARLIT POINT CULMINANT DES PYRÉNÉES-ORIENTALES A RETROUVÉ SA CROIX


Certains randonneurs se plaignent de la présence de symboles religieux sur les sommets pyrénéens. D’aucuns vont plus loin dans l’intolérance en les vandalisant. C’est ce qui était arrivé à la croix hélitreuillée au sommet du Carlit par les militaires du centre national d’entraînement commando de Mont-Louis. En 2018, elle avait été découpée à la meuleuse et jetée dans le vide par des inconnus. Après cet acte de vandalisme, l’armée avait décidé, en accord avec l’évêché et la préfecture, de ne pas réinstaller de nouvelle croix, dans un esprit d’« apaisement ». Mais en juillet 2020, une nouvelle croix, d’une hauteur de 1,40 mètre a été montée, à dos d’homme cette fois et de nuit, à 2921 mètres d’altitude. Ni l’évêque de Perpignan ni le maire de la commune d’Agoustrine ne savent par qui. Mais tous les deux s’en réjouissent. Éric Charre, directeur de la station de ski voisine de Porté-Puymorens, et maire d’Angoustrine a ainsi déclaré que les personnes qui avaient réussi à monter une croix à cette altitude lui inspiraient un grand respect : « Il y a toujours eu une croix au sommet. Mon arrière-grand-père, guide de haute montagne, s’était lui-même photographié devant la croix. Depuis deux ans, il manquait quelque chose. Le pic Carlit renoue avec l’histoire et la tradition. »


VIDEOS DE CONFINEMENT


Pour vivre la montagne de chez soi, en attendant des jours meilleurs, Philippe Villette nous propose un choix de vidéos d’inspiration pyrénéenne.

Cliquer ici

photo G.R.


PAU : ARPENTER LE PAYSAGE AVEC MARTIN DE LA SOUDIERE



LE FILM PYRENEISTES EN AVANT-PREMIERE A PARIS


le 8 novembre de 17h45 à 19h00

Pyrénéistes de Jean-Michel et Maxime Jorda sera projeté en avant-première au salon Expérience Montagne

Paris porte de Versailles.


FESTIVAL IMAGE-MONTAGNE A LONS (P.A.)


Du 6 au 9 novembre, le festival Image-Montagne propose :

Du court et du long métrage, de belles images, des rencontres, de l’émotion, du frisson, de l’humour, de la réflexion, de la musique, de la convivialité…

Espace James Chambaud
1, allée des Arts 64140 LONS

télécharger le programme :

PDF - 6 Mo


PYRENEISME D’HIER ET D’AUJOURD’HUI

un nouveau film de Laurence Fleury


Le mot Pyrénéisme a été inventé par l’écrivain Henri Beraldi à la fin du XIX° siècle.
Sa définition ne se résumait pas à une simple pratique de l’alpinisme dans les Pyrénées. Il fallait, pour être reconnu pyrénéiste, « ascensionner, écrire et sentir ». Une approche de la montagne, selon lui, forcément accompagnée d’une activité artistique ou intellectuelle.
Ce documentaire revient sur les pyrénéistes qui ont marqué l’histoire, avant d’interroger des montagnards contemporains qui, à travers leur pratique de la montagne, se considèrent, ou non, pyrénéistes.

Qu’est-ce qui a poussé Beraldi à inventer ce terme ?
Résulte-t-il d’un complexe pyrénéen vis-à-vis des Alpes ?
D’un chauvinisme ou d’une revendication identitaire ?
Et aujourd’hui, ce mot a-t-il toujours un sens ?

Au delà de la réflexion portée sur le sujet, ce film est un formidable hommage au massif.

VISIONNER LE TEASER

PARTICIPER AU PROJET

PIXEL PYRENEES, la production, vous invite à soutenir le projet via un
« crowdfunding ».
Ceci, afin de contribuer au financement de ce qu’il reste à faire :

Une toute dernière séquence à tourner.
Quelques retouches pour peaufiner le montage.
Le mixage, l’étalonnage et le mastering.

En contrepartie vous recevrez :

Pour 10€ de dons et plus : Votre nom dans le générique et toute notre considération.

Pour 50€ et plus : Votre nom dans le générique,
+ un DVD du film, édité en série limitée "spéciale contributeurs", comprenant les 56 minutes du film
+ un making off fabriqué tout exprès pour vous
+ un lien privé du film (pour ceux qui n’ont pas de lecteur DVD)
Envoi du DVD assuré en courrier suivi dès sa sortie (fin 2019).

Pour 400€ et plus : Votre nom dans le générique,
+ le DVD du film (série limitée spéciale contributeurs avec le making off)
+ un lien privé du film (pour ceux qui n’ont pas de lecteur DVD)
+ un stage photo de deux jours (sur un week-end) dans une vallée pyrénéenne
+ la 1/2 pension offerte (en gîte ou maison d’hôte) selon le lieu du stage.

BON DE PARTICIPATION A IMPRIMER

Word - 13.2 ko

Filmographie de Laurence FLEURY :
« Guide à tout prix » (2015)
« Des brebis et des femmes » (2015)
« Équateur : au pays des Géants endormis » (2018)

info portfolio


BAGNERES DE BIGORRE : LES REVUES PYRENEISTES


Dans le cadre des manifestations du cent-vingtième anniversaire du Club alpin de Bagnères

CONFÉRENCE

Les revues alpinistiques sur les Pyrénées
par Renaud de BELLEFON

Jeudi 5 septembre 2019 à 18h00

Médiathèque 4 Rue Alsace Lorraine, 65200 Bagnères-de-Bigorre


BAGNERES DE BIGORRE : LE PAYSAGE ET LE CHANGEMENT CLIMATIQUE


Dans le cadre des manifestations du cent-vingtième anniversaire du Club alpin de Bagnères

CONFERENCE

Transformations du paysage pyrénéen dues au changement climatique.
par Patrice de BELLEFON

Jeudi 22 août 2019 à 18h00

Médiathèque 4 Rue Alsace Lorraine, 65200 Bagnères-de-Bigorre


|






Moteur de recherche d'articles »

S'abonner!

Pour en savoir plus, cliquez ici »