Accueil > EN FEUILLETANT LE DERNIER NUMÉRO

EN FEUILLETANT LE DERNIER NUMÉRO

N° 289. Janvier - mars 2022


JPEG - 59.2 ko
Création Laurent Hangard, d’après Le château des Pyrénées, de René Magritte (1898-1967). © Revue Pyrénées.

 Sommaire

2 Avant propos 1 par Gérard Raynaud
4 Avant propos 2 par Bénédicte Rolland-Villemot
6 Le mot des élus par Thierry Lavit et Sylvie Mazurek
8 Éditorial par Jean-François Labourie
12 Louis et Margalide Le Bondidier, l’ascension vers le Musée Pyrénéen par Jean-François Labourie
40 (Re)faire un musée : des projets à la réalité par Rachel Suteau
62 Le château de Lourdes, un inconnu ? par Jean-François Le Nail
86 Le Musée Pyrénéen sous l’Occupation allemande par Agnès Mengelle
110 Les visiteurs du Musée Pyrénéen, des foules aux publics ciblés par Marie-Pierre Barrère
126 Au cœur du public du Musée Pyrénéen par Romain Niezborala
146 Costumes populaires des Pyrénées - Le fonds du Musée Pyrénéen (Lourdes) et les collections des musées Massey (Tarbes) et Salies (Bagnères-de-Bigorre) par Geneviève Marsan
182 Faire entrer la nature au musée : l’histoire de la salle de la faune pyrénéenne par Margaux Oliveau
196 Trésors de la bibliothèque du Musée Pyrénéen par Jacques Labarère
222 Margalide et Louis Le Bondidier, une bibliograhie par Bernard Legleu
244 ¿ Question d’image ?
245 Lectures par Nanou Saint-Lèbe
252 Chroniques par Gérard Raynaud
270 Musée pyrénéen
271 La vie de la revue
272 Trait d’Union

JPEG - 68.3 ko
Château de Lourdes, Hautes-Pyrénées par William Oliver (1804-1853).

 Éditorial

Cent pour mille

JPEG - 55.1 ko
Margalide et Louis Le Bondidier au château fort de Lourdes, fin des années 1920, coll. M.P.

L’histoire du château de Lourdes est documentée depuis l’an 1020 environ. Sur les dix siècles de son histoire, les neuf premiers ont consacré la fonction militaire du monument, fief des comtes de Bigorre d’abord, puis forteresse royale, ensuite Bastille des Pyrénées ; et enfin, garnison du Génie.
Le destin du château est soudain bouleversé en 1920, ses vieux murs abritent désormais le Musée Pyrénéen, œuvre de l’esprit du couple fondateur, Louis et Margalide Le Bondidier. Dès lors, le château-musée, flanqué au pied du donjon-bibliothèque, se métamorphose dans le projet surréaliste de constituer le microcosme des Pyrénées, d’exalter le savoir des sociétés valléennes et les œuvres suscitées par les montagnes. Et de nous élever au-dessus des pesanteurs qui nous entravent.
Ce numéro spécial Centenaire parcourt divers aspects de la vie du musée, de ses origines à aujourd’hui, et ouvre des perspectives sur l’avenir.
Sur la fondation et la gestion du musée, j’expose, dans un premier temps, le projet audacieux de Louis et Margalide Le Bondidier, depuis leur arrivée dans les Pyrénées en 1901, jusqu’à l’inauguration du musée, le 17 septembre 1922. Dans un second temps, Rachel Suteau aborde la gestion du musée après 1960, et les projets de rénovation qui ont, à chaque fois, échoué.
Deux questions historiques sont exposées, l’une de portée générale, l’autre plus circonstanciée. Jean-François Le Nail aborde l’histo­riographie du château fort (en tant que monument), en se posant une question : qu’avons-nous appris depuis 1922 ? Agnès Mengelle, quant à elle, évoque la chronique inédite de l’histoire du Musée Pyrénéen sous l’Occupation allemande, entre 1940 et 1945.
Un musée existe par son public. Marie-Pierre Barrère nous présente ce public particulier, que les responsables du musée s’attachent à cerner et à comprendre. Nous suivons ensuite Romain Niezborala dans son instructrice enquête sur le comportement et les impressions des visiteurs tout au long de l’itinéraire.
Un musée existe par ses collections. Geneviève Marsan nous présente, tel un panorama, les collections du Musée Pyrénéen, mais aussi celles du Musée Massey à Tarbes et celles du Musée Salies à Bagnères-de-Bigorre. Quant à Margaux Oliveau, elle aborde les collections naturalistes du musée, particulièrement l’histoire méconnue de la salle de la faune sauvage.

JPEG - 22.4 ko
Cape blanche de deuil de la vallée d’Ossau (laine), coll. M.P.
JPEG - 28.7 ko
Ours brun (Ursus arctos) exposé, tué en 1947 sur le massif du Monné de Cauterets

Un musée existe aussi par ses ressources documentaires. De la fameuse bibliothèque du donjon, Jacques Labarère nous présente les trésors, issus du fonds Ramond, des manuscrits et des albums. Enfin, Bernard Legleu nous livre l’extraordinaire bibliographie de Louis et Margalide Le Bondidier.
Ces dix articles sont chacun précédé d’une double page présentant des objets issus des collections du musée.

JPEG - 75.9 ko
Objets issus des collections du musée

Le Bulletin Pyrénéen, dès 1921, puis la revue Pyrénées, depuis 1950, accompagnent le Musée Pyrénéen dans son projet culturel. La rédaction de la revue est heureuse de célébrer, avec ce numéro spécial, le centenaire du Musée Pyrénéen. Avec l’association des Amis du Musée Pyrénéen, éditrice de la revue, nous nous réjouissons de la ­solidité ­centenaire de cette amitié. Elle constitue, numéro trimestriel après numéro trimestriel, son rempart le plus fidèle.

Jean-François Labourie

JPEG - 73.5 ko
Cliché Musée pyrénéen






Moteur de recherche d'articles »

S'abonner!

Pour en savoir plus, cliquez ici »