Accueil > EN FEUILLETANT LE DERNIER NUMÉRO

EN FEUILLETANT LE DERNIER NUMÉRO

N° 279 - Juillet 2019


JPEG - 109.6 ko
Dessin original (extrait) du timbre postal édité en 2017 en hommage à Joseph Peyré par La Poste. Le dessinateur-graveur est Christophe Laborde-Balen, fils de Louis, précieux collaborateur de notre revue de 1965 à son décès en août 2017, © Christophe Laborde-Balen et La Poste

 Sommaire

2 Éditorial par Jean-François Labourie
4 Joseph Peyré, un cycle montagnard par Jacques Le Gall
19 ¿ Question d’image ?
14 La Samaritaine à Cauterets autour d’Edmond Rostan et de Cora Laparcerie par Bertrand Gibert
38 Le marbre statuaire de Louvie-Soubiron par David Penin
56 Nouveaux procès en révision (suite) par Florian Jacqueminet
68 Au soum d’Aspé avec Alphonse Meillon par Romain Bourbon
76 Les guides de Gavarnie et de la vallée de Barèges par Nanou Saint-Lèbe
82 Lectures par Nanou Saint-Lèbe
89 Chroniques par Gérard Raynaud
107 Musée Pyrénéen
112 Trait d’Union

JPEG - 70.4 ko
Cauterets, 31 juillet 1904. Cora Laparcerie et Albert Darmont dans La Samaritaine, Premier tableau, scène 5, Cartes Lasalle, Toulouse (détails)

 Éditorial

Sédentaire ?

Ce numéro vous parviendra en septembre. Je tiens à m’excuser auprès de tous les abonnés pour ce retard.

La variété des écrits sur la montagne, dans leur fond et forme, est sans borne.
Jacques Le Gall nous présente ici le cycle montagnard de Joseph Peyré, auteur à succès dans l’entre-deux guerres, prix Goncourt en 1935 et Béarnais natif d’Aydie dans le Madiranais. Joseph Kessel admirait la faculté du romancier à décrire le désert comme s’il eût été un méhariste émérite, les plus hautes montagnes du monde tel un himalayiste expérimenté, et ce alors qu’il n’avait jamais arpenté ni l’un, ni les autres. Documentation sans faille, puissance de l’imagination, sens de la grandeur ont fait de ce « prodigieux voyageur sédentaire » un inspirateur. Roger Frison-Roche et beaucoup d’autres amoureux des grands espaces en ont témoigné.
La rédaction remercie chaleureusement le graveur Christophe Laborde-Balen de nous avoir confié, pour la couverture, le dessin original du timbre édité en 2017 par La Poste en hommage à Joseph Peyré. Le souvenir du père du graveur, Louis, n’en est que plus vif.

Bertrand Gibert a choisi quant à lui de relever le rideau du Théâtre de la Nature de Cauterets (dont l’auteur révèle le rôle pionnier de première scène de plein air en montagne) pour nous remémorer, magnifiquement illustrée, une nouvelle représentation, celle de La Samaritaine, pièce écrite en 1897 par Edmond Rostand, cet amoureux des Pyrénées. Il y a une cohérence à jouer en ce lieu sublime la pièce la plus mystique de Rostand : le Théâtre de la Nature exalte la nature de ce théâtre.

JPEG - 9.1 ko
Arago-David d’Angers, © PNP

Les Pyrénées vont en effet bien loin dans leur générosité pour les arts en fournissant depuis des siècles leur substance minérale, ce magnifique marbre qui truffe nos vallées de l’océan à la mer. David Penin nous présente la carrière de Louvie-Soubiron, en vallée d’Ossau, dont les blancs filons sont prisés des sculpteurs.

Florian Jacqueminet considère lui que rien n’est jamais gravé dans le marbre. Compulsant les revues les moins connues, scrutant les archives privées les plus fermées, et interrogeant les témoins les plus insaisissables, il passe au tamis la chronique pyrénéiste et la sentence tombe. Pour cette deuxième livraison, la scène du délit, sinon du crime, se passe au Néouvielle.

JPEG - 22.3 ko
Pic des Trois-Conseillers et arête Ferbos, © F. J.

L’œuvre d’Alphonse Meillon, sur les traces de qui Romain Bourbon nous entraîne au soum d’Aspé, entre Gèdre et Cauterets, résulte d’un travail systématique et rigoureux sur le terrain. S’opposant en ce sens à Joseph Peyré, cet érudit pyrénéiste se passionna pour l’histoire (on pense à son histoire de L’abbaye de Saint-Savin en Lavedan et le bien commun de la Vallée, 1935) et la géographie, topographique et toponymique, des hautes vallées cauterésiennes.

JPEG - 20.5 ko
Du soum d’Aspé, le massif du Vignemale et son glacier d’Ossoue, © R. B.

Enfin, Nanou Saint-Lèbe nous présente le substantiel ouvrage de Céline Bonnal sur L’histoire des guides de Gavarnie et de la vallée de Barèges, vaste base de données sur la vie de ceux qui, aux antipodes de toute sédentarité, passent devant.

Jean-François Labourie

 Documents annexes

En complément de son article Nouveaux procès en révision publié dans ce numéro, Florian Jacqueminet propose aux lecteurs les documents suivants :

PDF - 1.2 Mo
Note des Ferbos sur l’arête Ferbos publiée dans le Bulletin pyrénéen 1937 (voir note 5 de l’article)
PDF - 2.4 Mo
Article du Bulletin de la section des Pyrénées centrales 1941 de Fazeuilles sur la face sud du Néouvielle. Les éléments relatifs au parcours initial de l’arête Ferbos (voir note 11) sont surlignés en noir.
PDF - 392.4 ko
Note manuscrite du carnet de course de Fazeuilles sur la face sud du Néouvielle (ceci éclairant en p.4 la phrase : « Pourtant, dans la note de course manuscrite qu’il rédigea après l’ascension, Fazeuilles ne se trompe pas de face. »)
PDF - 3 Mo
Tapuscrit original de Fazeuilles qui correspond à l’annexe en fin d’article






Moteur de recherche d'articles »

S'abonner!

Pour en savoir plus, cliquez ici »