Accueil > ACTUALITÉS PYRÉNÉENNES & AGENDA > Routes, voies & Tunnels

Routes, voies & Tunnels

TRAVERSÉE CENTRALE DES PYRÉNÉES : L’ITINÉRAIRE PAR LANNEMEZAN (H.P.) TIENT LA CORDE


Bien que le tracé définitif soit loin d’être choisi, il semble que l’itinéraire traversant la chaîne par un tunnel de base au niveau de la vallée d’Aure ait les faveurs des décideurs. Il ressortirait également de ce que l’on sait que l’axe ferroviaire relierait Toulouse à Saragosse via Lannemezan, au grand dam des élus du Gers qui escomptaient un passage par Agen et Auch. Le projet de tunnel du Vignemale passant par Lourdes et Pierrefitte semble, quant à lui, définitivement écarté.

Le dossier avance donc, comme l’a montré une réunion tenue à Paris en janvier dernier avec de nombreux élus de la région mais également des représentants politiques espagnols, portugais et marocains. La mise au débat public pourrait se faire entre 2013 et 2015.

Mis en ligne le mardi 29 mars 2011.


LES TRAVAUX DU PONT NAPOLÉON À LUZ SAINT-SAUVEUR (H.P.)


JPEG - 89.1 ko
Photo Cl. Mauvy.

Ce chantier spectaculaire a été immortalisé par Claude Mauvy, et son reportage photographique est visible dans le hall des thermes de Luz-Saint-Sauveur.

JPEG - 152.3 ko
Photo Cl. Mauvy

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
En Mai l’exposition déménagera à la Maison de la Vallée et du Parc National.

Mis en ligne le mardi 15 février 2011.


LA RÉOUVERTURE DE LA LIGNE OLORON - BEDOUS POURRAIT ÊTRE RETARDÉE


Prévue initialement pour 2011, voir notre écho du 7 novembre 2007 la remise en service du tronçon Oloron – Bedous (25 kilomètres) du chemin de fer Pau – Canfranc ne se fera peut être seulement qu’en 2013 dans le meilleur des cas.

La raison invoquée est la nouvelle réglementation sur les passages à niveau qui obligerait à les supprimer. Du coté de la région Aquitaine on garde espoir en comptant sur un assouplissement de la position de l’Etat. Le CRELOC, très impliqué dans ce projet de réouverture, a écrit au président de région, Alain Rousset, pour lui demander de « tenir bon ».

Mis en ligne le samedi 29 mai 2010.


FERMETURE DU TUNNEL ARAGNOUET-BIELSA


Dans le cadre des travaux d’aménagement et de modernisation des installations et équipements de sécurité du tunnel d’Aragnouet-Bielsa le tunnel sera fermé 24h sur 24 à la circulation aux dates suivantes :

du 6 avril 00h au 21 juin 6h 2010 inclus. et du 15 septembre au 30 novembre 2010 inclus.
ainsi que du 15 septembre au 30 novembre 2011.

De cette façon, Le Consortium rend possible la rénovation intégrale de l’ouvrage.

Seront améliorés les points suivants : ventilation, alimentation électrique, système de vidéosurveillance et détection automatique d’incidents, gestion technique centralisée, travaux de génie civil dans le tunnel, éclairage, détection et extinction d’incendies, signalisation et système de communications.

La première phase comporte le traitement et la réparation du revêtement du tunnel, la seconde la construction de canalisations recevant les différentes installations.

Les fermetures ont été établies après avoir consulté les habitants de la zone d’influence du tunnel, de façon à gêner le moins possible les activités des vallées concernées.

Les travaux de modernisation sont réalisés par le Groupement d’Entreprises (UTE) constituée par Isolux Ingeniería SA- Corsan/Corviam Construcciones et Vidal Obras y Servicios SA pour un montant de 17.327.895,28 millions d’euros. L’entreprise adjudicataire a proposé dans son offre un délai de 30 mois pour l’exécution des travaux.

L’Union Européenne finance 65% de ces travaux dans le cadre du Programme Objectif 3 de coopération territoriale Espagne-France-Andorre 2007-2013.

Mis en ligne le mercredi 31 mars 2010.


A 65 : PAU-LANGON EN 2011


Le chantier de l’autoroute A65 progresse, mais l’ouverture à la circulation de la liaison Pau-Langon n’aura pas lieu en octobre 2010 (voir les Chroniques du numéro 240 de "Pyrénées", octobre 2009) mais dans le courant du premier trimestre 2011.
La société A’liénor et le groupe Eiffage ont justifié ce retard de six mois par les nouvelles contraintes environnementales dont elles ont du tenir compte à la suite du « Grenelle de l’Environnement », mais aussi par les dégâts provoqués par la tempête Klaus, en janvier 2009.

Mis en ligne le vendredi 27 novembre 2009.


AUSCULTATION DE LA LIGNE OLORON BEDOUS


Prélude aux travaux de réhabilitation devant mener à la réouverture, la voie ferrée fait l’objet jusqu’à la fin de l’année de mesures et d’études afin de déterminer les travaux à effectuer avant la reprise des circulations. Cinq équipes de géomètres sont à pied d’ouvre et effectuent le relevé topographique de la voie ferrée pour remettre à jour le bornage de l’emprise de la voie. Des sondages sont également réalisés par des techniciens d’un bureau d’études spécialisé pour évaluer la stabilité du terrain.

Mis en ligne le vendredi 27 novembre 2009.


PAYS BASQUE : LA LGV NE PASSE PAS


Le TGV doit-il emprunter, après aménagement, les voies existantes pour traverser le pays Basque, ou rouler sur une ligne nouvelle ?

Michèle Alliot Marie, ministre de l’intérieur mais aussi élue basque, avait annoncé l’arrêt des études de la ligne nouvelle, mais finalement elle a été démentie et c’est un nouveau tracé, largement enterré, qui devrait voir le jour. Cette perspective, si elle satisfait certains élus, notamment au niveau régional, fait également beaucoup de mécontents sur place. Le 17 octobre 2009, 10.000 personnes ont manifesté leur opposition à ce projet de ligne nouvelle entre Bayonne et l’Espagne. Cette mobilisation, outre son importance, s’est caractérisée par sa nature unitaire, toutes les sensibilités politiques et toutes les catégories sociales et générationnelles étant représentées.

Mis en ligne le samedi 7 novembre 2009.


TRAVERSÉE CENTRALE DES PYRÉNÉES


Lu sur “La Vie du Rail Magazine” n° 3215, 28 Octobre 2009 :

« À LA UNE ….
À SUIVRE


Transpyrénéenne. Un groupe d’étude franco-espagnol.
France et Espagne ont signé le 20 Octobre à Saragosse un accord créant un groupe d’étude sur la création éventuelle d’un axe ferroviaire passant par le centre des Pyrénées. Le Groupe européen d’intérêt économique pour les études préliminaires du nouvel axe à grande capacité transpyrénéen (GEIE NAFGCT) est né d’un contrat entre RFF et son homologue espagnol Adif. Les deux pays s’étaient mis d’accord en Janvier 2008 pour étudier l’ouverture d’un tel axe. »

L’Ambassadeur de France en Espagne, M. Bruno Delaye, et le Secrétaire d’État à la Planification et aux Infrastructures, M. Victor Morlán, ont assisté à cette signature.

Télécharger sur le site, La France en Espagne la note de presse du ministère espagnol de l’Équipement au format PDF (en espagnol)

Mis en ligne le samedi 31 octobre 2009.


MODERNISATION EN VUE POUR LE TRAIN JAUNE


JPEG - 157.4 ko
(Photo Jean Marchadier).

Bientôt centenaire, la ligne Villefranche de Conflent - Latour de Carol, longue de 62 kilomètres va bénéficier d’ici à 2013, d’un programme de modernisation et d’amélioration visant à conforter sa fonction d’outil de désenclavement, mais aussi d’attraction pour le tourisme. Elle constitue en effet, avec ses 400.000 passagers annuels, le premier site touristique des Pyrénées Orientales, et le premier train régional à vocation touristique de France. Dès cet hiver, un « Train des neiges » sera mis en place dans le but d’inciter les skieurs roussillonnais à délaisser leurs voitures, des navettes assurant la liaison entre les gares et les stations de ski. Des packs adaptables seront proposés avec des formules tout compris sur une journée, un week-end, ou une semaine. En été, les fréquences seront étoffées pour passer de 16 actuellement à 24 par jour afin de répondre à la demande et, pour cela, des travaux de modernisation seront entrepris pour un montant de 420.000€.

EN SAVOIR PLUS

 
 
 

Mis en ligne le mercredi 7 octobre 2009.


AUTOROUTES FERROVIAIRES :
LE PLAN DU GOUVERNEMENT IGNORE LA TRAVERSÉE CENTRALE DES PYRÉNÉES


JPEG - 122.2 ko


D’ici 2020, 7 milliards d’euros doivent être consacrés au développement du frêt ferroviaire dans le but de réduire la circulation routière, et « économiser » ainsi 2 millions de tonnes de co². La part des transports alternatifs à la route pourrait ainsi passer de 14% actuellement à 25%. En ce qui concerne les liaisons transpyrénéennes, le plan présenté par Jean-Louis Borloo prévoit :

- Le développement de la liaison Luxembourg – Perpignan, qui existe déjà et qui doit en 2011 voir circuler un convoi toutes les 4 heures, et un toutes les heures en 2015 (6 par semaine actuellement).
- La création d’une autoroute ferroviaire atlantique entre l’Ile de France et le Nord, et le pays Basque. Cette liaison, qui devrait entrer en service en 2011, offrira dans un premier temps 4 à 5 allers-retours quotidiens pour atteindre, à terme, un train toutes les heures avec l’objectif de transporter 100.000 poids lourds par an. À noter que ces deux liaisons ne traversent pas encore les Pyrénées, ce qui leur ôte une grande partie de leur intérêt, mais la ligne Luxembourg – Perpignan profitera bientôt de la LGV jusqu’à Barcelone ; quant au pays Basque, le prolongement vers l’Espagne est dores et déjà envisagé.

Grande absente de ce vaste programme : la TCP (traversée centrale des Pyrénées) ce qui inquiètera ses promoteurs et réjouira ses adversaires.

Mis en ligne le lundi 21 septembre 2009.


|






Moteur de recherche d'articles »

S'abonner!

Pour en savoir plus, cliquez ici »